Accueil  » Actualités  » La production de semences améliorées une solution durable à l’insécurité (...)

Partenaires
La production de semences améliorées une solution durable à l’insécurité alimentaire au Niger.

Le Niger est un pays sahélien désertique confronté non seulement des crises alimentaires récurrentes, des inondations, mais aussi des problèmes liés à la malnutrition et à la dégradation de l’environnement. C’est pour freiner tout cela que la stratégie de réduction des risques de catastrophes et le plan de contingence ont été développés en 2008. Ainsi une Plate forme DRR composée de toutes les institutions gouvernementales concernées par le sujet, de la société civile et des partenaires au développement, a été mise en place.

Dans le but d’améliorer la résilience des populations et de les préparer à la gestion des catastrophes et crises alimentaires, Oxfam a obtenu du Global Fund for Disaster Reduction and Recovery (GF DRR) et de la Coopération Suisse au Niger un appui financier pour la mise en œuvre d’un projet d’appui au renforcement des capacités communautaires et communales de prévention et de gestion des crises et catastrophes. Ce projet intervient dans 23 communes des régions de Dosso et Tillaberi. Il est mis en œuvre grâce à un partenariat entre OXFAM et trois organisations de la société civile nigérienne dont la Fédération des Unions de Groupements Paysans du Niger (FUGPN-MOORIBEN), la Fédération des Coopératives Maraîchères du Niger (FCMN NIYA) et l’ONG Karkara.
En effet les communes, qui jadis n’avaient aucune compétence en matière de gestion des catastrophes, font de plus en plus face à la gestion des situations humanitaires et souvent de façon imprévisible. C’est ainsi que, la réalisation des exercices APCV (analyse participative des capacités et des vulnérabilités) ont permis aux communes d’améliorer leurs connaissances sur les crises et catastrophes susceptibles d’affecter la communauté ainsi que leurs vulnérabilités et les capacités dont disposent la communauté pour faire face à ces aléas. Ces nouvelles connaissances ont permis aux communes de s’engager résolument vers la résilience à travers la prévention et la gestion efficace des crises et catastrophes.
Ainsi, les présentes interventions ont pu être menées grâce à la participation de la commune et sur la base des mesures exprimées par les bénéficiaires lors des exercices APCV, une démarche pédagogique qui, au-delà de la réponse, permettra d’agir avec qualité et redevabilité sur la base d’une planification à court, moyen et long terme de réduction de ces risques et catastrophes. Lors de l’analyse participative des capacités et des vulnérabilités(APCV) dans les différentes aires des SCAP/RU des communes de Falwel et Harikanassou, l’aléa majeur qui a été identifié par les communautés est la sécheresse, un problème pour lequel les vulnérabilités des communautés ont été clairement définies, puis des mesures pour réduire ces vulnérabilités ont été proposées et classées par la population. L’analyse participative des capacités et des vulnérabilités dans les différentes aires des SCAP/RU de la commune de Damana, à fait ressortir les attaques acridiennes comme principal facteur de vulnérabilité auquel la population est assez souvent confrontée.
Ces mesures vont de la production des semences améliorées, à la formation et équipement des Agents phytosanitaires dans les communes de Tondikandia, Falwel et Harikanassou. Au total six cent cinquante(650) producteurs/ces ont été touchés par des opérations de distribution de semences améliorées et soixante Agents phytosanitaires ont été formés et équipés.

De manière globale le présent appui vise à contribuer dans la réduction des risques de catastrophe et développer des stratégies d’adaptation aux changements climatiques dans ces communes rurales, afin de protéger les masses rurales contre les effets néfastes de la Sécheresse qui depuis quelques années prend une tendance structurelle. Il s’agissait de façon spécifique aider ces populations à :
-  Assurer l’autosuffisance alimentaire en renforçant les capacités de production des producteurs/ces à travers l’utilisation des semences améliorées de qualité ;
-  Promouvoir la création et la gestion rationnelle des stocks sociaux au niveau communautaires ;
-  Contribuer à la protection des végétaux à travers la création d’une brigade phytosanitaire dans les communes de Falwel et de Tondikandia.
Le souci de Mooriben est l’encadrement technique des producteurs/ces afin de valoriser la profession agricole dans un pays où l’Agriculture constitue la première activité économique de la population. Ainsi donc la sécheresse ne soit plus synonyme de famine dans ces localités.

Mr Lawali Abdoulaye Hassane Assistant au Chargé de Programme DRR Mooriben.

Agenda
janvier 2018 :

Rien pour ce mois

décembre 2017 | février 2018


Publications
 

Accueil ContactAdministrationPlan du siteFlux RSS

©F.U.G.P.N MOORIBEN 2010 - BP 553 Tel:(00227)20724079 - Email:mooriben@yahoo.fr

Conception/Réalisation: yp

Financé par le projet "Capitalisation des bonnes pratiques en appui à la production agricole et à la sécurité alimentaire (FAO)