Accueil  » Projets  » Projet Trois Frontières Phase d’amorçage

Partenaires
Projet Trois Frontières Phase d’amorçage

Le gouvernement français a mandaté trois de ses institutions – l’Agence Française de Développement (AFD), Expertise France (EF) et la Direction de la Coopération de Sécurité et de Défense (DCSD) du ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères – pour proposer aux autorités du Burkina Faso, du Mali et du Niger un accompagnement dont la finalité est le développement économique et la sécurité de la région frontalière du « Liptako Gourma » : le programme « Trois Frontières » (3F).
N’ayant pu obtenir fin 2017 le financement de ce programme sur ressources déléguées, l’AFD a choisi de poursuivre l’instruction du programme sur financement propre et dans la limite de son mandat actuel (donc hors sécurité). Dans sa première phase, le programme Trois Frontières se concentrera ainsi sur deux volets d’intervention : le développement et la gouvernance.
Les objectifs globaux du programme Trois Frontières sont de (i) satisfaire les besoins les plus urgents exprimés par les communautés, (ii) soutenir le redémarrage de l’activité économique, et (iii) favoriser le retour de la légitimité de l’action publique et le renforcement de l’Etat de droit dans la zone frontalière.
Son objectif spécifique est d’appuyer le développement socio-économique et de renforcer la cohésion sociale dans les territoires transfrontaliers.
Cet objectif est décliné en deux grands axes :
-  « Développement » : accès aux services sociaux de base, développement des activités agro-pastorales, développement des infrastructures à impact économique local, renforcement des capacités de maîtrise d’ouvrage locale.
-  « Gouvernance » : dialogue entre les autorités publiques et les communautés, action de promotion de la paix et de renforcement de la confiance entre les communautés.
Trois résultats sont affectés au Projet :
-  Résultat 1 - La viabilité des filières agro-pastorales est améliorée, générant durablement des emplois locaux et une augmentation de revenus pour les productrices et les producteurs.
-  Résultat 2 - Les collectivités de la zone frontalière rendent disponibles et accessibles aux populations des équipements, infrastructures et services socio-économiques prioritaires au regard de l’apaisement des conflits.
-  Résultat 3 - Le dialogue social entre les composantes des sociétés locales est renforcé.
L’AFD, et le Centre de Crise et de Soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, ont arrêté conjointement de démarrer le Projet dès 2018, via la mise en œuvre d’une phase dite « d’amorçage » d’une durée de 6 mois à compter d’octobre 2018.

Agenda
janvier 2023 :

Rien pour ce mois

décembre 2022 | février 2023


Publications
 

Accueil ContactAdministrationPlan du siteFlux RSS

©F.U.G.P.N MOORIBEN 2010 - BP 553 Tel:(00227)20724079 - Email:mooriben@yahoo.fr

Conception/Réalisation: yp

Financé par le projet "Capitalisation des bonnes pratiques en appui à la production agricole et à la sécurité alimentaire (FAO)